Accueil > Festivals > Entretien avec Amel Guellaty, réalisatrice du film Black Mamba

Interviews :

Entretien avec Amel Guellaty, réalisatrice du film Black Mamba

mercredi 19 septembre 2018, par Clotilde

"Black Mamba" présenté au Festival de Clermont-Ferrand 2018 :
http://my.clermont-filmfest.com/index.php?&m=104&c=3&id_film=200066481&o=178

Dans la sélection Regards d’Afrique :
http://my.clermont-filmfest.com/index.php ?m=104&c=178?lang=1&n1=c&n2=a&n3=14&id_prog=100000118

Comment avez-vous eu l’inspiration pour Black mamba ?

J’avais envie d’écrire une histoire avec un personnage féminin fort. J’ai aussi une esthétique assez sombre, violente, sale.... Étant scénariste et réalisatrice, l’écriture et l’image vont de pair, et l’un influence l’autre. J’écris au fil de mes idées sans vraiment savoir où je vais. Quand j’ai commencé à écrire je ne savais pas comment finirait mon film. J’ai une idée et ensuite je me renseigne, puis je vais chercher l’inspiration pour construire mes personnages. Je fais le travail un peu à l’envers...

A quel point étiez-vous intéressée par les questions d’émancipation féminine dans ce film ?

J’espère avoir fait un film féministe. On pense la femme en générale, surtout la femme arabe et encore plus spécialement la femme arabe voilée, comme un être faible, écrasé par l’homme et par la société. J’avais envie de raconter une histoire opposée à ces préjugés. Je pense que l’émancipation féminine est le réel sujet de ce film. La femme Tunisienne est admirable dans sa force et dans son combat pour exister et faire respecter ses droits dans notre société mais le chemin est encore long. J’avais envie de dépeindre une autre réalité, de jouer avec les idées préconçues des spectateurs. Des spectateurs Tunisiens mais surtout des spectateurs occidentaux.

Comment avez-vous rencontré l’actrice principale, Sarra Hannachi ?

J’ai rencontré Sarra alors que j’étais directrice de casting pour un autre film. J’avais déjà écrit une version de Black Mamba et lorsque je l’ai vu il m’a semblé évident que le rôle était fait pour elle. Elle dégageait une certaine force qui me rappelait mon personnage principal. Elle m’a tellement plu, qu’alors même qu’elle passait son casting, je me suis mise à lui parler de mon film.

Qu’est-ce qui vous intéressait dans le rapport au mariage ? Pourquoi avez-vous choisi de ne pas nous montrer son fiancé à l’écran ?

Le mariage est encore, en Tunisie, un passage obligatoire pour toutes les femmes au risque de devenir "une veille fille" ou en d’autres termes une honte pour la famille. Dès l’enfance on inculque aux petites filles que la réussite c’est le mariage, que le bonheur c’est le mariage, que le but ultime c’est le mariage. Il est impossible pour la société d’accepter qu’une fille ne veuille pas se marier, alors même qu’on lui présente un homme idéal. En Tunisie, (et ailleurs) la liberté de la femme existe, mais pas la liberté de chaque femme. C’est une valeur qui n’est pas personnelle, pas inhérente à chacune d’entre elles. Le bonheur de la femme est pré-emballé, déjà conçu et réfléchi. Elle sera heureuse en ayant un mari bon et aimant, des enfants et une belle maison. Elle pourra même choisir un métier de femme qui lui convient. L’idée qu’une femme puisse être heureuse d’une manière différente est rejetée par la société actuelle.
Dans le film le fiancé est secondaire, qu’il soit beau ou moche, bon ou mauvais, drôle ou ennuyeux, ne change rien. Peut importe qui il est, il n’est pas ce qu’elle veut. Le déchirement, le choix du personnage principal se fait entre sa passion et sa famille.

Enfin, comment est perçu le film en Tunisie et dans le reste du monde ? Avez-vous pu le faire diffuser partout ?

Pour l’instant je n’ai pas eu de problème de diffusion.
Hormis Clermont- Ferrand, le film est passé durant les Journées Cinématographiques de Carthage à Tunis, ainsi qu’à Marseille et à Hyeres (au festival Films Femmes Méditerrannée) où il à gagné le prix du public. Prochainement il sera visible au festival "Elles font leur cinéma" à Rouen.

Atlas Vision Productions - NextFilms Distribution

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.